4. La nécessité d’une démarche structurée

Manager-l'urgence-Dunod-01

Chapitre 4

« La nécessité d’une démarche structurée »

Les trois précédents chapitres ont permis de définir ce qu’est une situation d’urgence, ses signes avant-coureurs, la manière dont elle se produit et le rôle fondamental du dirigeant pour prendre les bonnes décisions.

Ce nouveau chapitre s’attache à montrer qu’une démarche structurée est aussi indispensable que le choix de l’homme de la situation. Concrètement le livre détaille les quatre étapes qu’il convient de suivre pour parvenir au meilleur résultat. D’abord, il faut réussir « L’entrée en urgence », puis mener de main de fer « Le traitement de l’urgence », ensuite ne pas rater « La sortie de l’urgence » et ne pas oublier non plus de « Tirer les leçons de l’urgence » pour éviter qu’une telle situation se reproduise.

Cette partie du livre est très riche en explications et de nombreux schémas et tableaux permettent de saisir toutes les subtilités qu’il convient de maîtriser pour réussir une mission de remise à flots d’une entreprise. Dans chaque sous-chapitre des exemples sont donnés pour éclairer le contexte.

Mais avant tout, il convient de rappeler qu’il n’y a pas une méthode unique de traitement des situations d’urgence , mais des approches terrain opérationnelles éprouvées qu’il faut absolument adapter à la réalité de la situation et à la personnalité du dirigeant qui prend la responsabilité de l’action.

Autre conseil que ce chapitre souligne une nouvelle fois : le dirigeant permanent et le dirigeant de l’urgence doivent avoir une identité d’objectifs et se coordonner très régulièrement, car ils vont agir différemment chacun dans son rôle. Dans le cas contraire c’est l’assurance d’un échec pire que la situation d’urgence.

En fin de chapitre un exemple réel est fourni pour montrer que si l’entente entre dirigeants est rompue, c’est toute l’entreprise qui est pénalisée.

Interview Vidéo de Charles Canetti

0 Comments
0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire