Le redressement judiciaire pour assurer le redémarrage

Comment une société qui n’a pas les moyens financiers de sa restructuration peut passer par une phase de redressement judiciaire puis mettre en oeuvre une stratégie claire avec une structure de coût adaptée.

Etat des lieux
La société W est éditeur de logiciel dans le domaine des outils de développement. Honorablement connue depuis 10 ans dans le secteur Banque et Assurances, elle est forte de 50 ingénieurs et de 5 commerciaux. Le fondateur est majoritaire, deux fonds d’investissement l’accompagnent. En 2010 elle a absorbé un concurrent important et bénéficiaire, la société a doublé de taille mais le chiffre d’affaires n’a augmenté que de 50%.
L’année 2010 est fortement déficitaire.
Le concurrent absorbé a été mal intégré et la guerre interne sévit. La visibilité sur le chiffre d’affaire 2011 est faible, les relations entre fondateur et actionnaires sont tendues. Le conseil de surveillance fait appel à un manageur de transition Amadeus-Dirigeants comme Directeur Général pour réaliser un audit et proposer un plan d’action.

Résultats de l’audit
L’audit réalisé en deux semaines montre que la société a de nombreux atouts : un bon portefeuille produit sur un marché à fort potentiel, une présence établie chez les grands comptes Banque et Assurances, des compétences fonctionnelles sur les besoins clients.
En revanche, l’organisation en place crée de nombreux dysfonctionnements. Les mentalités doivent évoluer en donnant priorité aux clients : « business first » avant les priorités techniques internes. Il faut renforcer la qualité des produits livrés aux clients.
Une analyse détaillée du portefeuille de commandes montre que le CA prévisionnel ne sera pas tenu et qu’il serait nécessaire d’apporter un concours de 1,5 M€ pour assurer la tenue des échéances.

Plan d’action
Dans la phase plan d’action qui a duré deux mois, le manager de transition a

  • Mis en place une nouvelle organisation plus simple, responsabilisant les opérationnels et donnant la priorité aux besoins clients.
  • Mis en place un scénario basant la croissance sur deux produits porteurs et conduisant à l’abandon de deux produits obsolescents. Ce scénario a été défini après analyse du marché de la concurrence et du portefeuille produits.
  • Proposé une restructuration des moyens adaptée au scénario retenu.

Enfin le business plan à trois ans a été établi en tenant compte des perspectives de chiffre d’affaires et des coûts de restructuration. Les coûts de restructuration et la tenue des engagements issus du passé font ressortir un besoin de financement complémentaire de 4 M€. L’ensemble des actionnaires n’a pas réussi à trouver un scénario de financement de ce montant.
Le manager de transition a proposé de passer par une phase de redressement judiciaire afin de financer le coût du plan de restructuration et de ré-étaler les emprunts bancaires.
Un débat difficile a eu lieu au sein du management comme du conseil de surveillance, notamment sur l’impact commercial du passage par la case « cessation de paiement » qui est une procédure publique et peut inciter des clients prudents (secteur banque et assurances) à abandonner définitivement ce fournisseur. D’autre part le fondateur PDG ne pouvait s’inscrire dans cette logique de reprise, il fallait trouver un dirigeant permanent pour la société.

Résultats obtenus
La société a été placée en redressement judiciaire et le tribunal lui a accordé une période d’observation. Deux managers de la société se sont associés pour diriger la société et ils ont mobilisé les capitaux nécessaires pour sécuriser la sortie du règlement judiciaire.
Le tribunal a accepté le plan de continuation après quatre mois de RJ. La société a traversé cette période à l’aide de sa trésorerie d’exploitation. Les fonds levés permettent de sécuriser les éventuels incidents de trésorerie. La société rembourse sur 10 ans les coûts de restructurations quelle n’a pas pu financer immédiatement.
Les emplois, l’activité, le savoir ont été sauvegardés. Les intérêts des clients ont été préservés. La plupart des clients importants ont maintenu leur confiance à cette société qui vogue maintenant avec une stratégie claire, une organisation et une structure adaptées à son développement.