Amadeus Executives : La force collective

Interview de Pierre-Yves Bimont-Capocci réalisée par Florence de Nadaï, Directrice Communication de transition

Florence de Nadaï : Pierre-Yves Bimont-Capocci, vous faites souvent référence à la « force collective » d’Amadeus Executives. Pourquoi ?

Pierre-Yves Bimont-Capocci : Parce que c’est l’un des éléments qui nous différencie le plus des autres acteurs du management de transition. C’est l’un des piliers sur lesquels notre groupement a été fondé il y a plus de 15 ans.

Mais, qu’est-ce que ça veut dire en pratique ?

Pierre-Yves Bimont-Capocci & Florence de Nadaï

Cela prend de nombreuses formes. Par exemple, c’est le partage entre nous des meilleures pratiques de management dans nos domaines d’expertise, c’est aussi le fait que chaque Amadeussien, lorsque il entame une mission va se constituer une équipe de support opérationnel constitué d’autres membres d’Amadeus ou c’est encore la mise en commun de nos réseaux professionnels.

Pouvez-vous me donner quelques exemples pratiques de partage de meilleures pratiques ?

Bien sûr ; tenez, par exemple tous les ans nos DAF étudient les nouveautés de la loi de finance et en partagent leur analyse avec les autres membres d’Amadeus, moins spécialistes qu’eux.
Les DRH en font de même en ce qui concerne les nouveautés en termes de législation sociale.

Par ailleurs, nous avons conçu toute une série de formations ou d’ateliers sur des sujets très variés qui vont de « comment gérer les 15 premiers jours d’une mission » à « comment utiliser les réseaux sociaux » en passant par « comment optimiser l’utilisation du factoring » ou « comment gérer la RGPD ».

Mais, sans aucun doute, l’exemple le plus parlant est constitué des retours d’expérience que nous faisons. A chaque réunion mensuelle des membres d’Amadeus, l’un d’entre nous fait une présentation relatant les défis qu’il a dû relever lors de sa dernière mission, expliquant comment il s’y est pris pour y faire face et les enseignements qu’il en a retirés.

Et quid de cette fameuse équipe de support opérationnel ?

Le plus simple est que je vous parle d’une de mes dernières missions. J’ai pris, il y a quelques années la direction générale d’une association professionnelle qui, pour faire simple, assurait la gestion de la comptabilité et de la paie de près de 30 000 cabinets de profession libérale. Pour des raisons à la fois opérationnelles et réglementaires, cette entreprise allait devoir se transformer complètement et, pour ce faire, mettre en place un large plan de restructuration et un changement d’ERP. Pour m’assurer de prendre les bonnes décisions compte tenu de leur importance stratégique, j’ai demandé à deux membres d’Amadeus, une DRH et un DSI, de faire partie de mon équipe support et de me servir de « sparring partners » pour vérifier que les options prises étaient bien les plus pertinentes et qu’aucune question essentielle n’avait été oubliée. Je peux vous assurer que cela a été très utile sans que cela coûte un euro à l’entreprise.

Florence de Nadaï : Vous avez parlé de mise en commun de réseau. Un exemple ?

Pierre-Yves Bimont-Capocci : Et bien, récemment, un Amadeussien s’est engagé dans une mission dans une entreprise sous LBO. N’ayant pas connu d’expérience de ce type auparavant, il était demandeur de conseils. Je l’ai mis en relation avec un de mes amis qui avait déjà dirigé 3 entreprises sous LBO, dont une avec le même fonds que lui. Il m’a confirmé par la suite que ces conseils lui avaient été très bénéfiques.

Avant de conclure, avez-vous d’autres illustrations de cette force collective d’Amadeus à partager avec nous ?

Oui, je pense qu’une bonne illustration est la récente adoption par Amadeus Executives d’un mode de gouvernance basé sur les principes sociocratiques qui favorisent l’intelligence collective. Mais, nous n’avons pas le temps aujourd’hui de détailler cette nouvelle approche organisationnelle et tous les bénéfices qu’elle peut générer. Une autres fois, peut-être ?…

En effet, prenons date pour échanger plus en détail lors d’un prochain entretien sur ce sujet qui a l’air effectivement passionnant…