Viet Nam, arrêt sur image

C’est un des bras du delta du Mékong. On attend le bac pour le traverser. La largeur c’est combien ? Un kilomètre ?

Oui, sûrement un kilomètre d’une eau à la fois tranquille par sa couleur boueuse et puissante par son flux. On est en hiver, l’horizon est brumeux et diffus et le ciel gris donne à ce paysage proche de l’équateur les teintes douces d’une campagne française.

Une foule à pied ou en vélo attend pour traverser : foule de paysans, avec leurs paniers de volailles, de fruits, de légumes, foule de marchands des quatre saisons qui proposent des tranches d’ananas ou des cubes de cannes à sucre pour quelques centimes de centime, foule de gens qui vont et viennent car au Viet Nam tout le monde bouge.
Dans deux heures nous rejoindrons Saigon. Nous aurons quitté ce monde profondément paysan pour les pétarades des scooters et autres motos du centre d’affaires de cet autre Paris. Et nous n’avons évoqué que le delta du Mékong.
Le Viet Nam c’est le télescopage de l’économie de business dans une société profondément paysanne.
Le Viet Nam c’est un pays tout en longueur avec, à ses deux extrémités, deux contrées que tout semble séparer :

  • au nord des montagnes peuplées de paysans, Sapa, Halong, au sud un delta du Mékong plein de méandres et peuplé de pêcheurs, ses commerces, ses marchés flottants, son évolution débridée, du Cambodge à la mer de Chine
  • au nord des minorités d’origine chinoise, au sud une population apparemment plus diversifiée mais a contrario plus homogène, le delta du Mékong avec ses méandres
  • au nord Hanoi la prude capitale politique et administrative, au sud Saigon la débauchée capitale économique,
  • au nord la Chine, au sud l’ouverture sur la mer

et, pour relier tout cela, les hauts plateaux du centre et une région chargée d’histoire : Da Nang et le 16ème parallèle, Hué capitale des empereurs, Hoi Ahn, Dahlat mais aussi le Col des Nuages, frontière naturelle.
Le Viet Nam c’est aussi une terre mythique qui fait travailler notre imagination : la rivière des parfums, le lac de l’épée retrouvée, le col des nuages….
Le Viet Nam c’est aujourd’hui un peuple de paysans, travailleur et accueillant, un monde rural qui passe de l’ère agricole à l’ère industrielle, le XIX ème siècle ? Mais au XXI ème ! Et à quelle vitesse !
Je n’attends que d’y retourner !

Arnaud Challan Belval
achallan-belval@amadeus-dirigeants.com
06 07 56 46 22