Portrait-d-un-Amadeussien

Thierry Koch

Pour ce vrai-faux alsacien, (sa famille est alsacienne mais il a vécu 50 ans à Paris avant de s’établir sur la terre de ses ancêtres) la double culture n’est pas un vain mot : il a à la fois une appétence pour tout ce qui relève du technique, il est centralien, et pour tout ce qui touche l’humain, il est coach.

Directeur général opérationnel pendant plus de 20 ans dans des entreprises du secteur des services B to B à fortes composantes techniques, Thierry poursuit sa carrière dans les services en santé et médico-social. Ce qui le fait vibrer dans ses missions de management de transition, c’est la réconciliation du terrain et du siège. Crises de confiance, cultures à marier suite à un rachat ou à une fusion sont ses missions de prédilection «  Il faut permettre à la promesse de se réaliser et pour cela il faut souvent lever toutes les incompréhensions nées d’une situation de crise ou de transformation. La confiance de la direction et du terrain est indispensable. Sortir d’une situation de blocage par l’analyse des différentes sources de mécontentement, la mise à plat des malentendus et des à priori est une phase intense qui doit déboucher sur la réinstauration d’un climat apaisé, terreau de la confiance à venir.  ».

Il y a un peu plus de douze ans, Thierry rejoint Amadeus-Dirigeants, devenu Amadeus Executives depuis le 1er janvier de cette année. Il trouve dans ce groupement de dirigeants de transition à la fois un climat de bienveillance mais aussi un vrai sens du partage. Thierry s’investit particulièrement dans les commissions «  Ethique et Valeurs », participe à la cooptation des nouveaux membres et a depuis peu intégré le conseil d’administration. « L’apport des membres d’Amadeus Executives que ce soit dans l’écoute et le partage d’expérience ou bien sûr dans les équipes de soutien que nous constituons lors de nos missions de transition, est riche et permet au dirigeant de transition de parfaire ses connaissances de l’entreprise et des difficultés qu’elle peut rencontrer et de rechercher la meilleure solution/action à mettre en œuvre ».

Soucieux de transmettre le vécu de ses différentes missions, il participe à la rédaction de « Manager l’urgence » livre écrit avec deux autres Amadeussiens, Claudine Catinaud et Charles Canetti.

Au questionnaire de Pivot, la musique apparait dans chacune de ses réponses. Pour le billet de banque : Maurice Ravel ! Pour la réincarnation : un oiseau, synonyme de liberté, de hauteur de vue, de chant mais aussi capable de repérer l’animal ou l’insecte qui le nourrira… Pour le son qu’il préfère c’est celui de l’orchestre symphonique, faire jouer dans une même harmonie tout un groupe ne serait-ce pas aussi l’objectif de l’entreprise ?

Ecrire à Thierry Koch

Ecrire à Thierry Koch