Retour-d-experience

Pourquoi Fonds de capital développement & Amadeus Executives font-ils donc si bon ménage ?

Par Jean-Marc Rostagno

En 14 ans chez Amadeus comme expert de la remise en performance industrielle et commerciale d’entreprises de la chimie, des plastiques, de l’emballage et du recyclage dans des univers internationaux où les marges et le cash sont sous pression , je suis intervenu 4 fois pour des fonds sur une dizaine de mission de DG.

J’y ai trouvé 3 niveaux d’engagement « absolus » ce qui est rare en matière d’Intérim Management comme nous le verrons.

Les affaires amenées par les fonds arrivent avec une vraie problématique « managériale » du fait de la qualité des managers du fonds qui ont déjà par ailleurs désactivé la majeure partie des jeux de pouvoir internes ce qui permet un travail approfondi sans perdre de temps. Le cycle triennal à quinquennal du Capital Développement donne à l’équipe du fonds qu’assiste le Manager de Transition une cible temporelle commune. L’échéance du fonds est un peu plus longue que la mission mais pas de beaucoup : cette complicité est bien utile pour la décision donc l’atteinte des objectifs pour le MT.

Le rôle imparti au MT est précis et souvent très large (qui veut la fin, veut les moyens) : tant au niveau des besoins méthodologiques et techniques requis qu’à celui des exigences sur le carnet d’adresse et le savoir être, le compte doit y être. Les fonds, aidés ou pas par les Cabinets de Management de Transition, prennent le temps de déterminer les critères précis du futur MT, et sans émotion font leur choix et s’y tiennent.

En dernier lieu et pas des moindres, il revient au MT de gérer en direct la relation de « distanciation » avec le créateur ou le « leader » de l’équipe sur lequel le fonds a misé. En effet avec le produit « différenciant » et unique, c’est le deuxième actif de l’entreprise du point de vue du fond, ce sont les hommes clés qui devaient mener au succès. Changer de cheval en cours de route est très risqué. Il s’agira ensuite de savoir s’y prendre tout au cours de la mission pour stimuler au mieux les énergies dans le respect du passé.

AE5_ART_6Amadeus Executives est particulièrement bien placé pour aligner ces trois planètes du fait qu’elles constituent pour ses MT les plus expérimentés le cœur du métier : savoir-faire et savoir-être sont un seul et même ingrédient.

J’ai personnellement été capable de séduire par deux fois des créateurs et encore actionnaires aux côtés du fonds dès la première entrevue ce qui a été bien sûr décisif pour me choisir. Ce résultat a été uniquement dû aux formations mensuelles pendant lesquelles notre expérience personnelle est enrichie par les présentations des missions en cours augmentant notre expérience indirectement et par le goût de la culture générale qui est diffusée par AE.

De plus nous travaillons en équipe de soutien composée sur mesure pour les besoins très spécifiques de la mission ce qui nous permet d’être très pertinents sur les dernières pratiques RH, IT ou LEAN si besoin.

Cette équipe est consultative mais AE sait mobiliser rapidement des intervenants dans les domaines précités en cas de besoin. J’ai pu à chaque mission remettre sur pied une informatique défaillante, une gestion sociale en dérapage incontrôlé, et des unités de productions gourmandes en BFR grâce à l’intervention rapide d’une équipe AE dont les membres savaient travailler ensemble.

Notre réseau s’étendant au-delà de l’hexagone j’ai réussi à répondre à un besoin de directeur général en Italie dans l’entreprise même dans laquelle j’intervenais aux USA pour le même fonds.

Fonds d’investissements et AE font bon ménage car ils ont une même vision des échéances et la passion d’entreprendre en maîtrisant parfaitement les risques d’exécution.