Actualites

Amadeus Executives accueille 3 nouveaux membres

Trois portraits de nos nouveaux Amadeussiens qui, au-delà de leur parcours professionnel, se sont livrés au jeu du questionnaire de Bernard Pivot.

  • « Votre mot préféré ?
  • Le mot que vous détestez ?
  • Votre drogue favorite ?
  • Le son, le bruit que vous détestez ?
  • Votre juron favori ?
  • Personnage pour illustrer un billet de banque ?
  • Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?
  • La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?
  • Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? »

Michelle Spratt, Dirigeant Financier International

Diplômée HEC Montréal et Expert Comptable, avec plus de 25 ans d’expérience dans des contextes de sociétés en création, en forte croissance ou en transformation dans des groupes internationaux, Michelle Spratt intervient plus particulièrement en management de projets, optimisation de process et gestion de trésorerie.

Particularité : Biculturelle Française et Anglo-Saxonne

Références : Arthur Andersen (Audit), Schlumberger, Mentor Graphics, Bouygues Telecom, Sopra, Aviva, Ludendo

Après cette brève synthèse de son cursus, Michelle a bien voulu se dévoiler un peu plus au travers du questionnaire de Bernard Pivot. Voici quelques-unes de ses réponses au travers desquelles la femme épicurienne et entrepreneuse apparait.

Si impossible  (mot détesté) ne fait pas partie de l’univers de Michelle,  la tolérance  est de loin son mot préféré. Sa drogue favorite, le Bourgogne, surtout s’il est dégusté face à la mer au son des vagues ( bruit préféré) bien loin des klaxons ( bruit détesté) qui lui feraient proférer un tonitruant shit  (juron préféré) à l’anglaise. Pour l’illustration du billet de banque la jeune pakistanaise Malala Yousafzai et pour ce qu’elle aimerait que Dieu lui dise : Well done !

Thierry Barel, CEO expérimenté en Transformation, Développement, Croissance et Restructuration d’organisations complexes et multinationales.

De formation ingénieur (ENSAM) et Diplômé de l’Institute for Management de Lausanne, Thierry Barel est un Dirigeant d’entreprise ayant 35 années d’expérience internationale dans le domaine des biens d’équipements et services industriels à haute valeur ajoutée technologique dont 15 ans CEO d’ETI (1Md€). Stratège et homme de terrain, il a développé des activités à fort taux de croissance et a géré des problématiques de retournement, de restructurations sévères et de délocalisations.

Particularité : 5 langues courantes

Références : Faiveley Transport, Photo-me, Serac, Stäubli

Voici quelques réponses de Thierry Barel au questionnaire de Pivot :

Courage est le mot qu’il affectionne et mièvre celui qu’il déteste. Thierry est un montagnard chevronné, de là vient sans doute son goût pour la mondeuse, cépage savoyard de caractère, tout comme pour le silence du matin (bruit préféré) chez lui en montagne. Vous devinerez qu’il n’aime pas le bruit des voitures en ville et que certains vrombissements pourraient l’amener à pousser son juron favori Chien Jaune ! (juron tout personnel…)

Pour le personnage du billet de banque c’est Coluche qui l’emporte ; pour la réincarnation, c’est la bactérie pour découvrir l’infiniment petit et pour ce qu’il aimerait que Dieu lui dise : «  Tu as fait ce que tu as pu, mais au moins tu as essayé de bien le faire. »

Thierry Lescasse, Directeur Administratif et Financier, Direction Générale Finance

Manager de transition depuis 2008, Thierry Lescasse est spécialisé en reconstruction de Directions financières opérationnelles de groupes de PME en mutation ou en crise.

Expert-comptable, auditeur financier, spécialiste Fusions Acquisitions, Thierry Lescasse intervient notamment dans les services (SII, bureau d’études, ingénierie, informatique) comme dans l’industrie (pétrochimie et aval, automobiles).

Particularité : Entrepreneur, co-fondateur de Maisons de Famille, groupe de maisons de retraite

Références : EY, Imerys, Assystem, Dirickx, Surcouf, Valtech

Voici quelques réponses de Thierry au questionnaire de Pivot : Le tableau idyllique pour Thierry serait d’être assis sous un tilleul centenaire (arbre dans lequel il aimerait se réincarner et dont les fruits apportent tous les ans la sérénité), partageant un moment de fraternité (mot préféré) devant un film de Ridley Scott (sa drogue favorite) après avoir fait sauter un bouchon de champagne (son préféré). La jalousie est le mot qu’il déteste, ainsi que le brouhaha pour le son. Et pour sa conversation avec Dieu :

  • Bonjour … Dieu, comment dois-je vous appeler ?
  • Bonjour mon fils… j’ai de nombreux noms… comme de nombreux visages (ils s’inter changent)
  • C’est … étonnant. Mais pourquoi autant ?
  • Ce sont les hommes qui ont senti le besoin de les créer
  • Ah c’est ça le Principe