Notre-selection-d-ouvrages-de-reference

La pratique du Lean Management dans l’IT

Agilité et amélioration continue

Editions PEARSON

Quand un industriel comme moi est chargé de transformer une entreprise de développement logiciel, il pense immédiatement Lean.

Mais le Lean que nous utilisons dans les usines pour améliorer la qualité, le service client et les coûts de production est-il transposable à l’IT, que ce soit en exploitation, en développement ou en maintenance ?

Et bien la réponse est oui, et après l’avoir mis en œuvre, je confirme et je recommande la lecture de ce livre.
Les exemples choisis par les auteurs correspondent à la situation que j’ai à gérer, les outils fonctionnent (je les ai déployés) et les progrès arrivent, comme prévu.

Ce livre a été pour moi un véritable guide et il est une référence dans la conduite au jour le jour des opérations.

Jean-Lucien Cousquer

Simply Brilliant

Portfolio

William Taylor

William Taylor est un des fondateurs de The Fast Company.
Son livre est une enquête autour du monde qui montre les points communs entre toutes ces entreprises, jeunes ou vieilles dont l’histoire, les innovations et les résultats s’expliquent par une attitude particulière vis-à-vis des clients et du monde.

Aujourd’hui être dans la moyenne c’est être médiocre ; les clients attendent autre chose que la simple livraison du service de base : ils veulent être étonnés, surpris et enthousiasmés par le service rendu.

Ceux qui « sortent du lot » aujourd’hui le font avec un souci fanatique du détail, exigent l’innovation à tous les niveaux, cassent tous les jours les habitudes et font des femmes et des hommes d’expérience des soutiens et non des freins à l’élan ravageur des jeunes de l’entreprise.

On sort de cette lecture en se disant qu’on le savait bien et qu’il ne reste plus qu’à faire le premier pas, celui qui nous rendra simply brilliant.

Jean-Lucien Cousquer

The Project Surgeon

Boris Hornjak

Project Management Institute

La gestion des crises a été le sujet de nombreux livres dont la lecture m’a toujours laissé assez démuni ; soit l’auteur dresse, chapitre après chapitre, une liste de « banalités » fondée sur des exemples assez génériques, voire caricaturaux, soit il établit une sorte de livre de cuisine que j’ai du mal à suivre.

Dans The Project Surgeon, comme son titre ne l’indique pas, l’auteur considère une crise comme un projet avec un début, une exécution et une fin, et il applique à la gestion de la crise des méthodes de gestion de projet :

Deux exemples :

1. Faites le tri des problèmes et concentrez-vous sur ceux nécessaires à votre survie et qui ont une chance d’être résolus. Quant aux autres : Oubliez les plus compliqués car vous risquez d’être mort avant d’avoir réussi et oubliez les plus faciles, ils pourront bien attendre !
2. Soulager les meilleurs collaborateurs, toujours surchargés et stressés, en permanence sur la ligne de front ; à l’opposé, les plus faibles mènent une vie tranquille : déplacez les problèmes des premiers aux seconds pour que les premiers se concentrent sur les tâches primordiales de la gestion de crise.

Jean-Lucien Cousquer